Qu’est-ce qu’un cosmétique antique ?

On définit le cosmétique comme une substance ou un mélange destiné à être en contact avec des parties superficielles du corps en vue de son entretien ou de son embellissement. Cela veut dire que c’est un produit améliorant l’apparence avec des effets superficiels n’entraînant donc pas de changements profonds comme le ferait la chirurgie.

Les cosmétiques sont très anciens, mais ils n’ont pas toujours eu la même image. Aujourd’hui financièrement très rentables, ils gardent pourtant malgré des cautions scientifiques la réputation de charlatanisme qu’ils ont depuis des siècles.

Dans l’Antiquité, il n’en était pas ainsi, et c’est dans les ouvrages de médecine antique égyptienne, grecque et romaine qu’on trouve les recettes de beauté qui nous ont été ainsi conservées, à partir du moment où elles concernaient le soin, la santé du corps et non le simple embellissement.

On en trouve ainsi dans les papyrus médicaux, surtout le papyrus Ebers, et chez des auteurs gréco-romains, médecins ou non : Pline l’Ancien, Ovide, mais surtout Galien, qui nous a laissé son célèbre cérat, première cold-cream à l’efficacité incontestée même s’il a fallu l’adapter parce qu’elle contient des ingrédients aujourd’hui reconnus comme toxiques, contrairement à son époque où on l’ignorait. Bien entendu, beaucoup de cosmétiques de Cléopâtre ont ce même défaut, en plus de tous les autres relatifs à l’époque lointaine où ils ont été conçus et utilisés.

Une bonne définition serait donc à peu près ceci :

  • un cosmétique antique, c’est un produit fait avec des ingrédients naturels, toujours frais même s’il peut parfois se conserver, toujours artisanal car il nous est parvenu sous forme de recette à réaliser de façon individuelle, parfois irréalisable, parfois répugnant, parfois dangereux tel quel, souvent incompréhensible mais toujours intéressant.

Néanmoins, il faut bien se rendre compte d’une chose : ce que les femmes utilisaient pour leur beauté il y a un siècle paraît aujourd’hui aberrant, et ce que nous utilisons actuellement paraîtra stupide,dangereux ou inefficace aux femmes du siècle suivant.

FullSizeRender (77)

Masques anti-rides avec système d’attaches derrière la tête et zones du visage ou visage entier recouvert. Institut Anglais de Beauté, Vers 1900. A l’époque, un sommet de technologie.Culture rationnelle et scientifique de la beauté

Cet article est la propriété du site Le labo de Cléopâtre. Il est interdit de le reproduire sans l’autorisation de son auteur.

Publicités